Forum de Châtenay-Malabry – Du 12 au 13 Novembre 2014

Forum de Châtenay-Malabry – Du 12 au 13 Novembre 2014

Du 12 au 13 Novembre, l’APIEP organise pour sa 29ème édition son forum de l’industrie pharmaceutique. C’est l’occasion pour nous, étudiants, de rencontrer des professionnels au cours de conférences ou même directement sur des stands. N’hésitez donc pas à amener votre CV et lettres de motivations pour les faire analyser / corriger ou même postuler à un stage.

InterPharma vous propose logiquement d’y assister et à vous organiser en covoiturage (en précisant si vous venez le mercredi ou le jeudi) pour faciliter l’accès à cet événement.

PS : pour ceux d’entre vous qui ont cours / travaux pratiques / enseignements dirigés, contactez les enseignants pour signaler votre absence, ils connaissent l’événement et sont très compréhensibles !

En espérant vous y retrouver nombreux.

Flyer 2 planFlyer 2 CONF

Cliquez ici pour localiser la faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry (Paris XI)

Conférence : Le tour de France de l’automédication

Première conférence de la saison 2014-2015 :

Bonjour à tous,

Le Jeudi 09 Octobre 2014, InterPharma et l’ACEPT ont l’honneur d’accueillir la première étape du Tour de France de l’automédication de l’ANEPF et de l’Afipa.

Cette conférence vous permettra en tant qu’étudiants, de vous sensibiliser sur les problématiques du marché de l’automédication (sujet d’actualité ?!).

En effet, nous aurons l’honneur d’accueillir la déléguée générale de l’Afipa, le Président de Novartis Santé Familiale ainsi qu’un Pharmacien d’officine.

Les problématiques de l’automédication concernent aussi bien le pharmacien industriel en amont, que le pharmacien d’officine en aval ! L’entrée est logiquement gratuite et ouverte à tous.

Un cocktail (+1 surprise) vous seront offerts à la fin de la conférence.
Soyez curieux, soyez proactif !

 Afipa-Anepf

L’Affaire des Pilules nouvelles générations.

InterPharma a proposé une discussion, au travers d’une conférence sur l’Affaire des Pilules nouvelle génération.

 

– Mme. Katia Dubois, Gynécologue au planning familial, nous a présenté :

. La classification des pilules, leur mode d’action et leurs effets

. Le point de vue des femmes, leur ressenti, leurs craintes, et la façon dont elles vivent la contraception

. Les répercussions de ce scandale sur leur vie quotidienne

 

– M. Eric Doudet, Pharmacien et maître de stage sur Tours, est venu partager son expérience :

. Comment les officines ont été obligées de répondre aux demandes, après l’annonce par les médias du «  scandale » (risque thrombotique des pilules de 3ème génération : 4/10 000 !!) : échange avec les autorités, réflexion sur les réponses à donner, révision de la classification et pharmacologie de ces molécules.

. Comment les officines se sont adaptées : exemple ! La solution que M. Doudet et son équipe ont mise en place ensemble : un diagramme décisionnel de délivrance dans les différents cas de renouvellements d’ordonnance de pilules, oubli, …

 

–  Mme. Laurence Douziech, Maître de conférences à la Faculté de Pharmacie de Tours, nous a donné son point de vue sur :

. La stratégie marketing des laboratoires à l’époque de la commercialisation des ces contraceptifs : certains laboratoires ont fait le choix de ne pas demander le remboursement de leurs pilules de nouvelle génération. Ils étaient donc libres de fixer leur prix. Tout en sachant que les femmes seraient prêtes à payer pour leur contraception.

Les laboratoires ont ensuite fait la promotion des pilules de nouvelle génération.

. Le pourquoi du déremboursement mais du maintien de ces produits sur le marché :

– maintien sur le marché : efficacité inchangée

– déremboursement : sur-risque d’événements thromboemboliques veineux par rapport aux contraceptifs oraux de 1ère et  2ème génération + absence             d’avantage démontré en termes de tolérance clinique pour les femmes exposées aux contraceptifs oraux de 3ème génération par rapport aux contraceptifs oraux de 2ème ou de 1ère génération = SMR insuffisant

 

Nous étions ravis de constater la forte mobilisation des étudiants de pharmacie de Tours, toutes filières et promotions confondues, autour de ce sujet. Nous avons aussi eu l’heureuse surprise de retrouver des étudiants sages-femmes, infirmières et jeunes pharmaciens, venus écouter cette conférence.

 

Nous avons terminé cette rencontre autour d’un buffet, l’occasion pour nous tous d’échanger dans un climat de convivialité, avec les intervenants.

 

Merci à tous pour cet échange riche !